• Ndongo Ndiaye Conseiller en Sport du Chef de l’Etat : « Il faut reprendre le travail à la base pour continuer à jouer les grands rôles en Basket en Afrique »
  • Ziguinchor/Lutte contre la criminalité : Le Haut Commandant de la Gendarmerie nationale Jean Baptiste Tine dope ses troupes
  • Non ! Ce sont plutôt les « notables » des autres Régions du Sénégal qui ont besoin d’être briefés par le GRPC.
  • Dépasser la rente démocratique ! Par Yoro Dia
  • Diouloulou : Les populations en colère contre les défaillances du réseau électrique

Sedhiou/Samé: Plaidoyer pour l’aménagement de la vallée de Samé

Scoopsdeziguinchor.com : C’est dans le cadre de la lutte contre l'avancée de la sécheresse en Afrique de l'ouest, à l'initiative du Comité inter-états de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) de concert avec le gouvernement italien que le Projet de Développement Rural Intégral de la Moyenne Casamance (PRIMOCA) a été lancé en 1984 dans le département de Sédhiou. Un projet qui va développer un vaste programme d’infrastructures de base de tous ordres visant à la relance de l’activité économique à Sédhiou. C’est tout le sens d’ailleurs de l’aménagement par le PRIMOCA de la Vallée de Samé, avec la construction d’une digue au niveau de cette localité de la commune de Djérédji.  Seulement voilà ! Pour les populations de Samé, l’espoir suscité par la construction de ce barrage s‘est depuis effondré pour céder aujourd’hui la place au désespoir. Et ce, du fait de certaines contraintes liées, entre autres, au manque d’aménagement de cette vallée. Une situation qui n’a pas manqué de provoquer ce cri de cœur de deux natifs de la localité de Samé, en l’occurrence Sissao Sané et Idrissa Sané  

testimg1

Samé! Une localité de la commune de Djérédji à fortes potentialités économiques mais où le désespoir et la pauvreté occasionnés par le manque d’aménagements de la vallée de Samé ont atteint aujourd’hui une proportion inquiétante. En effet à Samé, beaucoup de surfaces cultivables se sont amoindries au fil des années à cause de la salinisation occasionnée par la non-matérialisation d’aménagements au niveau de cette vallée poumon de l’économie locale. C’est donc face à la montée des périls et conscients des enjeux économiques de l’heure au niveau de leur localité, que Sissao Sané professeur et principal à la retraite et Idrissa Sané, des natifs du village de Samé, sont montés au créneau pour conscientiser et mobiliser le maximum de monde voire de bonnes volontés autour de leur cause ; mais également pour porter le plaidoyer des populations locales par rapport à l’aménagement de la vallée de Samé d’une superficie de 90 hectares.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2020-01-15 00:55:01
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 501
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)