• Ziguinchor/UASZ/1ère École Thématique sur la Promotion de l’agriculture durable face aux changements climatiques : Pour favoriser les échanges sur les recherches et pratiques agricoles face à ce phénomène
  • Bignona : BBY affute ses armes pour la reconquête des bastions perdues
  • Ziguinchor : Coalition autour du « Maad de Casamance »
  • Ziguinchor/Classement des réceptifs hôteliers : Pour une conformité entre le service offert et les normes standardisées
  • Ziguinchor : YMCA évalue le projet AMPA Awagna

Kafountine/Lancement Programme USAID/Saabouninmaa : Pour l’autonomisation des femmes de la région

Scoopsdeziguinchor.com : L’USAID et son partenaire l’Association Union Régionale Santa Yalla ont procédé au lancement le jeudi dernier à Kafountine du programme appelé « USAID/Saabouninmaa » « Autonomisation des femmes ». Un programme d’une durée de trois ans, d’un cout financier d’environ 300 millions de francs CFA et qui sera déroulé au niveau des trois départements de la région de Ziguinchor au profit des femmes et des jeunes

testimg1

Le programme « USAID/Saabouninmaa » fait suite à une phase pilote de 18 mois exécuté avec succès entre 2015 et 2017 par l’UR Santa Yalla sous la conduite de World Education et sur financement exclusif de l’USAID. Lancé le jeudi dernier à Kafountine, ce nouveau programme  sera déroulé avec un financement direct de l’USAID afin d’élargir de diversifier d’approfondir et de consolider les acquis du précédent programme ; et il sera en outre exécuté au niveau des trois départements de Ziguinchor. Pour le Représentant de l’USAID en Casamance il a pour objectif d’aider les femmes à agir en tant qu’agents de stabilisation et de reprise économique dans leurs communautés en augmentant leur influence sur la prise de décision publique leur accès et l’utilisation des ressources économiques par le renforcement de leurs connaissances la sensibilisation et la formation. Moussa Sow pour qui cette cérémonie de lancement dudit projet leur donne l’opportunité de manifester la solidité des relations de coopération entre l’Etat du Sénégal et le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. « Elle est également l’occasion de manifester l’engagement de l’Agence américaine à accompagner les populations de Casamance dans leurs efforts visant à instaurer la paix dans cette région » dit-il. Bâti sur les performances du programme de renforcement du leadership des femmes financé par l’USAID et mis en œuvre à Thiénaba et en Casamance, le représentant de l’USAID ajoute que « Saabouninmaa » en partenariat avec UR Santa Yalla  contribuera de façon significative à l’autonomisation économique et sociale des femmes et des jeunes de la Casamance. Et ce, par son appui technique et financier pour renforcer les capacités institutionnelles de Santa Yalla et de sa radio communautaire. Un projet qui compte également, selon lui, augmenter le taux de couverture de la CMU dans la zone d’intervention du programme ; contribuer à l’autonomisation des femmes et des jeunes par la création et la consolidation d’activités économiques. Et pour ce faire, Moussa Sow compte sur la collaboration sans faille des autorités administratives pour donner tout son sens au soutien du peuple américain aux populations sénégalaises engagées à transformer la dynamique de conflit en potentiel de développement.

Un vœu bien perçu par le sous-préfet de Kataba I pour qui sa présence à cette manifestation témoigne de la volonté affichée par l’Etat à améliorer les conditions d’existence des femmes en général et notamment celles vivant en milieu rural. Du coup, l’autorité sous préfectorale a tenu à faire un petit rappel des objectifs dudit programme ; à savoir le renforcement de capacités des femmes pour la promotion d’activités économiques et sociales durables ; la promotion de la paix par une communication de proximité ; l’enseignement des NTIC ; la sensibilisation contre les formes d’extrémisme violent ; le renforcement du leadership des femmes ; l’amélioration du taux d’accès de la mère et des jeunes femmes au système de la CMU ; etc.

Et sur les raisons profondes qui président à la mise en route de ce programme, la présidente d’UR Santa Yalla maitresse d’œuvre de ce projet estime qu’elles s’inscrivent en droite ligne des politiques et stratégies de l’Etat du Sénégal et de nombreux partenaires financiers et techniques telle l’USAID qui entend contribuer à l’accroissement de la participation effective des femmes dans la gestion des affaires de la cité. Ami Mané Pour qui l’USAID et l’UR Santa Yalla sont convaincus que le développement du pays et de nos terroirs sera impossible à réaliser aussi longtemps que les femmes qui constituent la majorité de la population ne seront pas des citoyennes à part entière. « Des femmes qui participent activement à la détermination des orientations économiques, politiques et sociales ainsi qu’à la mise en œuvre des décisions concernant ces terroirs » estime-t-elle.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-07-02 23:57:52
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 490
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)