• Carte nationale de la presse : Daouda Mine et autres prennent fonction
  • Plaidoyer pour la libre circulation des personnes et des biens en Casamance (Par Mamboye Diao)
  • Ziguinchor/Visite CEMGA Birame Diop : Les enjeux sécuritaires en question
  • Diouloulou/5ème Edition Gamou Imam El Hadj Cheikh Malick Thiam : Le comité de pilotage en plein dans les préparatifs
  • Diouloulou/5ème Edition Gamou Imam El Hadj Cheikh Malick Thiam : Le comité de pilotage en plein dans les préparatifs

Ziguinchor : Le Luxembourg s’investit dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Scoopsdeziguinchor.com : Le directeur de la coopération et de l’action Humanitaire Manuel Tonnar a, au nom de la Ministre de la Coopération et de l'Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg Madame Paulette Lenert empêchée, procédé le 25 avril dernier à la pose de la première pierre du Centre intégré de prise en charge des violences faites aux femmes. Un geste de haute portée humanitaire qui s’inscrit dans le cadre du Projet VIMOS (Violences sexuelles et Mutilations Génitales au Sénégal) cofinancé par le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg et l’ONG SANACCESS

testimg1

Le projet VIMOS (Violences sexuelles et Mutilations Génitales au Sénégal) phases 1 et 2, mené avec l’appui de SANACCESS Luxembourg, est axé sur la promotion d’un environnement favorable pour l’amélioration de la santé et du bien-être des jeunes victimes de violences notamment sexuelles en Casamance et dans les pays voisins de Gambie et de Guinée Bissau. Et c’est dans le cadre de ce projet que sont mises en place différentes interventions communautaires  ainsi que la construction d’un centre avec une vocation sous régionale pour la prise en charge des violences faites aux femmes. Un Centre Régional d’accueil et de prise en charge des violences faites aux femmes dont la pose de la 1ère pierre a été effectuée ce jeudi au niveau de Kenya. Une manifestation rehaussée par la présence du directeur de la coopération et de l’action Humanitaire Manuel Tonnar représentant la Ministre de la Coopération et de l'Action Humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg Madame Paulette Lenert empêchée, d’Henri Goedertz président de l’ONG SANACCESS, de l’ambassadeur du Sénégal au Luxembourg, du directeur exécutif d’Enda Santé, des représentants des autorités gambiennes et Bissau-guinéennes,  de la communauté sanitaire, des acteurs de développement, etc. Pour le directeur de la coopération et de l’action Humanitaire Manuel Tonnar, son pays soutient plusieurs projets et programmes mis en œuvre par ENDA Santé au Sénégal et dans huit (8) autres pays de l’Afrique de l’Ouest dans le domaine de la santé, de l’environnement, de l’autonomisation économique et sociale des populations vulnérables, de l’innovation en santé et de la recherche appliquée. Et à Ziguinchor, ce partenariat se matérialise par la réalisation, selon lui,  de différents projets ; notamment le projet FEVE (Frontières et Vulnérabilités au VIH en Afrique de l’Ouest), axé sur la prévention, les soins et la coopération inter-pays dans la lutte contre le SIDA auprès des populations les plus vulnérables des zones frontalières ; le projet CARES (Casamance Research Program on HIV Resistance and Sexual Health), qui intervient dans la formation du personnel de santé, l’équipement des infrastructures sanitaires et l’offre de soins pour la prise en charge et le suivi des hépatites, du cancer du col de l’utérus et des résistances aux traitements de l’infection du VIH à Ziguinchor et en Guinée Bissau ; ainsi que le Projet VIMOS (Violences sexuelles et Mutilations Génitales au Sénégal). Car Manuel Tonnar est d’avis que la violence faite aux femmes est problématique et que la lutte contre ce phénomène constitue selon lui une priorité pour le Luxembourg. « Et ce centre intégré va permettre de renforcer le système de santé et faire également à toutes les formes de pathologies qui sévissent en Casamance » a soutenu Manuel Tonnar. Qui a, au passage, plaidé entre autres pour l’accès de tous aux soins de santé, pour la protection et la justice, le respect de la dignité humaine. Daouda Diouf le directeur exécutif d’Enda Santé a quant à lui remercié le Luxembourg pour son appui constant aux populations et à Enda Santé.

En marge de la pose de la 1ère pierre du centre intégré de prise en charge des violences faites aux femmes, la délégation luxembourgeoise a visité le Pavillon de traitement ambulatoire (PTA) et des installations du laboratoire de l’Hôpital Silence et a eu un échange avec les professionnels de santé et en particulier avec les sages-femmes.

Et pour rappel, depuis 2003 le Sénégal et le Luxembourg ont signé 4 programmes indicatifs de coopération (PIC) pour un montant total de 144 milliards de FCFA (220,7 millions d’euros). Le programme actuel, le PIC IV (2018-2022) est doté d’une enveloppe totale d’un peu plus de 42,6 milliards de FCFA (65 millions d’euros) et se concentre sur deux axes prioritaires : la Santé et la Protection sociale ainsi que la Formation professionnelle et technique et l’Employabilité des jeunes.    

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2019-05-02 17:07:41
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 183
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)