• Carte nationale de la presse : Daouda Mine et autres prennent fonction
  • Plaidoyer pour la libre circulation des personnes et des biens en Casamance (Par Mamboye Diao)
  • Ziguinchor/Visite CEMGA Birame Diop : Les enjeux sécuritaires en question
  • Diouloulou/5ème Edition Gamou Imam El Hadj Cheikh Malick Thiam : Le comité de pilotage en plein dans les préparatifs
  • Diouloulou/5ème Edition Gamou Imam El Hadj Cheikh Malick Thiam : Le comité de pilotage en plein dans les préparatifs

SENEGAL-AGRICULTURE : Les fermes "Naatangue" visent la gestion du risque climatique (DG ANIDA)

Scoopsdeziguinchor.Com :  Les fermes familiales "Naatangue" (prospérité en wolof), ont été conçues pour répondre à la gestion du risque climatique par la maîtrise de l'eau, a déclaré, mercredi à Ziguinchor, le directeur général de l'Agence nationale d'insertion et de développement agricole (ANIDA), El Hadji Malick Sarr.

testimg1

"L'Etat du Sénégal a décidé de la promotion de ce modèle d'exploitation pour répondre à la gestion du risque climatique. C'est pourquoi, il y a eu introduction de la maîtrise de l'eau par des puits ou par la mobilisation des eaux de surface", a-t-il expliqué.

M. Sarr s’entretenait avec des journalistes, à la fin d'un conseil régional de développement (CRD) consacré au démarrage du programme de réalisation des fermes familiales dans la région de Ziguinchor.

"C'est la durabilité des exploitations qui est recherchée" dans ces exploitations agricoles d'une superficie de 1 à 2 hectares chacune, a fait remarquer le directeur général de l'ANIDA.

Dans cette perspective, le volet animal "va permettre de rendre disponible une quantité de fumures organiques destinées à l'amendement des sols pour préserver leur qualité", a-t-il précisé.

En même temps, "la production végétale va rendre disponible du fourrage pour l'élevage de bovins ou d'ovins, a indiqué El Hadji Malick Sarr, avant d'ajouter : "L'eau chargée des bassins piscicoles, très riche en engrais, pourrait être recyclée".

Ce programme de fermes familiales devrait contribuer à la promotion d'une "agriculture écologiquement durable", a soutenu le DG de l'ANIDA.

"A travers le maraîchage, l'arboriculture, l'aviculture, l'élevage de bovins et la pisciculture, c'est un revenu net d'environ 6.000.000 de francs CFA qui est attendu", a-t-il dit.

Le coût d’une ferme familiale "Naatangue" est estimé à 12.000.000 de francs CFA, un montant qui comprend la participation de l'Etat (20%) et celle des partenaires au développement et des bénéficiaires à hauteur respectivement de 50 et 20%, a-t-il informé.

La coopération espagnole va accompagner le gouvernement du Sénégal dans la réalisation d'une centaine de fermes familiales "Naatangue" dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, à travers le Projet d'aménagement des petites exploitations familiales intégrées (PAPEFI), a renseigné M. Sarr.

Source: aps.sn

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2015-06-03 18:56:25
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 495
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)