• Cap Skirring/10 tonnes de riz aux couches vulnérabilisées : Le maire Tombon Guèye en mode Proaction
  • COVID-19 : Le « confinement responsable », exigence d’une victoire finale et définitive. (Par Doudou Ka)
  • Sénégal/Covid 19 : Abdoulaye Baldé interpelle le président Macky Sall sur le retard des prélèvements et les résultats à Ziguinchor
  • Sénégal/Covid 19 : Robert Sagna salue l’unanimité des Sénégalais autour du président Macky Sall
  • Ziguinchor/Riposte contre le Covid 19 : La coalition BBY s’investit et investit

Ziguinchor/BNDE : Une réponse à la problématique de financement et du désenclavement des activités économiques

Scoopsdeziguinchor.com : Etre présente dans la région pour mieux écouter et accompagner les opérateurs économiques de la région. C’est cette démarche de développement qui poussé les autorités étatiques à mettre en place tout un dispositif et des instruments financiers pour impulser le développement au niveau de la région de Ziguinchor. Et c’est tout le sens de l’inauguration ce jeudi dans la capitale du sud de la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE) fruit d’un partenariat entre cette institution financière et la Chambre de commerce d’agriculture de d’industrie (CCIA) de Ziguinchor ; une dynamique dont l’objectif est d’apporter enfin une réponse à la problématique du financement des projets et de promouvoir le désenclavement des activités économiques de la Casamance

testimg1

C’est en 2014 que la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE) a entamé le développement de son réseau. Ainsi après Thiès et Saint-Louis la BNDE a ouvert ses portes ce jeudi à Ziguinchor.

Ziguinchor ! Une région où la banque était déjà présente dans le financement d’activités économiques. En effet, la BNDE selon son directeur général, a participé au premier acte de désenclavement de la région posé par le président de la république avec la mise sur pied du Bateau Le Djogué, un moyen de transport important qui permet aujourd’hui à la Casamance de désenclaver ses activités économiques. En plus, l’institution financière dirigée par Thierno Nourou Sy a également financé des activités agricoles avec l’anacarde et la filière sésame. Avec une présence physique aujourd’hui à Ziguinchor, la BNDE entend être davantage plus efficace dans l’accompagnement des opérateurs économiques de la région. Et son directeur général Thierno Nourou Sy est d’avis que le financement que la BNDE va apporter concernera tous les secteurs d’activités avec en priorité le secteur agricole et les secteurs stratégiques, tel le tourisme et des secteurs sur lesquels l’Etat a mis le doigt. Le  directeur général de la BNDE estime que les opérateurs économiques de la région peuvent maintenant se dire qu’ils auront dorénavant une banque à leur écoute, qu’ils peuvent aussi avoir de l‘audace dans leurs projets parce qu’ils pourront être accompagnés, dit il, dans le développement de leurs activités. Thierno Nourou Sy a laissé entendre qu’aucun secteur d’activités ne sera laissé en rade et que les interventions de la banque seront orientées dans les secteurs primaires, secondaires et tertiaires. Car leur role, martèle t il, c’est de donner les moyens à la région de se développer et d’atteindre le niveau qui est attendu pour l’ensemble du Sénégal.  

Sur le sens de la convention signée avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCIA) de Ziguinchor  partenaire idéal pour la BNDE dont elle abrite le siège, le Directeur général de la BNDE souligne que la chambre consulaire a très bien compris le role de la BNDE, son envergure et les missions qui lui ont été confiées dans le cadre de l’accompagnement des  opérateurs économiques de la région. Et cette convention va leurs permettre, soutient il, de régler deux problèmes pour les PME. D’abord le problème de l’encadrement des PME puis le volet suivi des engagements parce qu’il faut aller aussi sur le terrain où se trouvent les acteurs économiques pour les accompagner, soutient Thierno Nourou Sy ; pour qui la chambre de commerce et la BNDE constituent un partenariat innovant que les deux parties veulent vulgariser dans toutes les régions du pays. L’idéal, à l’en croire, est de mettre également en place un système de financement de la chaine des valeurs qui permet de pouvoir mettre tous les acteurs dans une filière face à face afin de sécuriser un peu le financement d’amont en aval. L’objectif étant de donner à la Casamance, affirme le banquier, les moyens de transformer ses produits et de pouvoir exporter des produits finis. Pour cela, il a lancé un appel à la chambre consulaire pour que tous les opérateurs économiques osent aller vers l’industrialisation.

Partenaire de la BNDE, Pascal Ehemba président de la CCIA de Ziguinchor a quant à lui soutenu que cet  instrument fruit d’un long combat sera essentiel pour le développement des activités des opérateurs économiques. Il s’est dit convaincu que c’est par le développement que la Casamance parviendra à une paix définitive.

Présidant cette cérémonie d’inauguration de la BNDE, le Gouverneur de la région de Ziguinchor a invité les responsables de la banque à être à l’écoute des populations et de faire un bon maillage en matière de distribution des ressources bancaires. Pour Ibrahima Sakho beaucoup de filières agricoles nécessitent un accompagnement au plan administratif avec la CCIA mais également une injection de sève nourricière (d’argent) pour porter ces filières à un niveau acceptable. Avec son partenariat avec la BNDE, le chef de l’exécutif régional a manifesté tout l’intérêt de voir la chambre consulaire bouger et avoir des services améliorés et diversifiés. Car, en perspective la région va, informe t il, abriter une grande conférence des bailleurs pour la Casamance et laquelle va tout naturellement orienter énormément de ressources vers la zone sud. Seulement Ibrahima Sakho n’as pas manqué d’afficher sa crainte de voir la Casamance être dans l’incapacité d’absorber toutes ces ressources que le président de la république voudrait orienter vers cette région. Une manière pour lui d’interpeller les opérateurs économiques et les institutions financières qui doivent, dit il, se préparer en ce sens pour porter le développement de cette région en particulier et du Sénégal en général.

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2015-05-27 01:20:24
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 503
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)