• Casamance/Disparition de l’Abbé Diamacoune Senghor : 13 ans après, l’unité du MFDC toujours en question
  • Ziguinchor/Randonnée Découverte : Ziguinchor Randonnée Club et Club Dieuppeul Derklé pactisent pour une noble cause
  • Guinée-Bissau : Une armée en mode « rébellion » et maillon faible de la démocratie
  • Ziguinchor/Incendie : La maison du délégué de quartier de Grand-Dakar a pris feu
  • Ziguinchor/Filière anacarde : Aboubacar Camara DG de Cajou D’or liste les difficultés du secteur

Réseau des Femmes pour l’Emergence (REFEME): Ndeye Ndiaye Atlanta défend le projet auprès de la Diaspora

Scoopsdeziguinchor.com : La présidente du réseau des femmes pour l’émergence section Ziguinchor, Ndeye Ndiaye Atlanta, dans le cadre de la lutte contre les difficultés que vivent les Casamançaises, était en tournée il y a quelques jours  dans le continent Américain. Elle ainsi pu vulgariser les projets économiques de Macky Sall auprès de ses sœurs de la Casamance qui s’activent dans cette partie du monde 

testimg1

Pendant cette tournée économique, Ndeye Ndiaye a rencontré ses sœurs de Columbus, New York, Washington DC, Atlanta et Montréal qui, à l’unanimité, ont reconnu ses efforts inlassables pour intégrer la diaspora dans le développement de leur terroir. « Je voudrai porter à la connaissance des Sénégalaises en général et Casamançaises en particulier, que les femmes de Ziguinchor ont déjà̀ reçu des financements du Ministre de la Micro finance et de l’Economie solidaire. Ce geste inédit est d’une grande portée sociale dans un territoire où sévit la pauvreté ; ce qui réjouit toutes les femmes de la région Ziguinchor», a-t-elle souligné. Occasion pour Ndeye Ndiaye Atlanta de rendre grâce à Dieu et de saluer la diligence et la spontanéité́ avec lesquelles le ministre Moustapha Diop est en train de mettre en œuvre cette grande ambition du chef de l’Etat qui est de faire des femmes le rempart du Plan Sénégal Emergent. 

                                     Appel aux femmes Casamançaises 

Le REFEME Ziguinchor qui a pour mission de promouvoir l’entrepreneuriat féminin par le financement de projets de démarrage, de consolidation, d’expansion ou d’acquisition d’entreprise en Casamance, a convaincu les femmes de la diaspora sur ses actions. Selon Mme Ndiaye, l’heure est venue pour la Casamance de se libérer de la guerre et de regarder son avenir avec détermination et optimisme, en exploitant tous ses atouts. Les Casamançaises sont ainsi appelées à saisir cette opportunité de valoriser et de dynamiser le potentiel de leur région. Ce qui boostera sans aucun doute la croissance économique et réglera nombre de problèmes sociaux. Dans ses futurs projets, le REFEME Ziguinchor compte mettre en place, avec l’expérience de la diaspora, le Réseau casamançais de mentors de l’esprit d’entreprise, afin d’inspirer les femmes à devenir chefs d’entreprise et de leur fournir des conseils pratiques. 

                                                            Les difficultés 

Néanmoins, Ndeye Ndiaye Atlanta reconnait les difficultés que rencontrent ces femmes pour l’acquisition des financements. « Les obstacles affectant les femmes entrepreneurs sont notamment les difficultés pour accéder aux services financiers, aux réseaux professionnels et à la formation, ainsi qu’un manque de confiance en soi dû à l’absence de modèles féminins. De plus, les femmes se concentrent sur des créations d’entreprise dans des domaines qui leur sont familiers et pour lesquels elles peuvent bénéficier d’un soutien familial. Elles ne pensent pas toujours à profiter pleinement des possibilités de réseautage qui s’offrent à elles, d’où la pertinence de l’appel à la diaspora» justifie Ndèye Ndiaye Atlanta. Par ailleurs, elle a démenti l’information selon laquelle ces financements ne seraient que pour les femmes de l’Apr. «Le REFEME Ziguinchor est conçu pour toutes les femmes casamançaises et pas uniquement pour celles de l’APR, comme le croiraient certains. C’est la raison pour laquelle il n’existe, pour le moment, qu’un bureau restreint. L’élargissement se fera avec des femmes de développement du département et de la diaspora, afin que la décision du chef de l’Etat d’impliquer toutes les sensibilités dans la gestion de ces fonds, soit respectée», a-t-elle précisé. 
Rentrée au bercail après avoir vécu plus d’une décennie aux Usa, Ndeye Ndiaye « Atlanta » se bat,  depuis, pour le rappel des Casamançaises sans distinction aucune autour du développement de leur région natale, à travers le réseau des femmes pour l’émergence de Ziguinchor (REFEME). 

Auteur: La Rédaction
Date de publication: 2015-05-23 19:20:29
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 495
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)