• Ziguinchor : La Fédération départementale des Daaras d’El Hadj Ousmane Fansou Bodian en connexion avec la communauté musulmane
  • Ziguinchor/UASZ/1ère École Thématique sur la Promotion de l’agriculture durable face aux changements climatiques : Pour favoriser les échanges sur les recherches et pratiques agricoles face à ce phénomène
  • Bignona : BBY affute ses armes pour la reconquête des bastions perdues
  • Ziguinchor : Coalition autour du « Maad de Casamance »
  • Ziguinchor/Classement des réceptifs hôteliers : Pour une conformité entre le service offert et les normes standardisées

MUSIQUE : L’artiste africain H LEY veut apporter sa contribution pour la paix en Casamance

Scoopsdeziguinchor.com : L’artiste africain H LEY est de passage depuis ce samedi dans la région de Ziguinchor. Cette tournée, initiée par Initiative Communication, s’inscrit en droite ligne de la promotion de son prochain album. Point de presse et concerts gratuits offerts à la jeunesse ziguinchoroise ont été au menu du séjour de trois jours de ce chanteur et auteur compositeur basé aujourd’hui à Saly dans le département de Mbour, région de Thiès.
testimg1

C’est par un point de presse dans un Hôtel de la place que l’artiste africain Hilaire LEY a entamé sa tournée de promotion au niveau de la région de Ziguinchor. Devant les journalistes, l’artiste de nationalité togolaise a saisi l’occasion pour affirmer son amour pour la paix en Casamance. « Les concerts qui vont être organisés seront pour moi des occasions de lancer des messages de paix aux jeunes. Ce sera également ma contribution pour la reconstruction de la Casamance » a-t-il martelé.

Revenant sur ces premiers pas dans la musique, H LEY a indiqué avoir entamé la carrière musicale dès l’âge de 9 ans dans une chorale au Togo. Atteint par la suite par le virus du Zouk, l’informaticien de profession va sillonner plusieurs pays de la sous-région avant d’atterrir au Sénégal. A Saly, dans le département de Mbour plus précisément. Sur la Petite Côte où il réside depuis 5 ans, ce musicien et auteur compositeur excelle dans le Zouk. "Une musique de paix" selon lui. « Qui parle de Zouk parle également de paix » affirme-t-il.

Pour son prochain album qui sera bientôt sur le marché sénégalais, H LEY dit avoir mis l’accent sur la paix mais également sur la femme pour qui il éprouve beaucoup d’amour.

Sur le choix de la partie sud du pays pour sa tournée de promotion, H LEY a indiqué que c'est parce que Ziguinchor vient d’avoir à sa tête un maire jeune, dynamique et qui a envie de ramener la paix et de développer sa localité. « La Casamance constitue l’idéal pour repartir sur de nouvelles bases, de relancer ma carrière. Elle fera partie de ma vie » a-t-il ajouté. Avant de remercier la structure Initiative Communication dirigée par Bachir Dramé. Laquelle est initiatrice de cette tournée de promotion.

Interpellé sur la mise en place à Ziguinchor, d’une telle structure qui fait dans l’événementiel, l’intéressé a indiqué que celle-ci a été mise sur les fonds baptismaux pour jouer sa partition dans la reconstruction de la Casamance en s’investissant d’abord dans le créneau de la musique. « Dans le cadre de la redynamisation des activités de la région, notre structure s’est engagée pour accompagner les autorités politiques, administratives et culturelles dans le développement de la Casamance avec la mise en branle d’un ensemble de projets et d’activités » a martelé Bachir Dramé. Selon lui, "l’avènement de Baldé à la tête de la municipalité de Ziguinchor est un signal fort".

Normal donc si le directeur de cette structure, par ailleurs conseiller en communication, se dit décidé à apporter et à mettre son expertise au service des jeunes de Ziguinchor non sans accompagner également les décideurs politiques. Et ce, par le lancement de plusieurs projets qui, en plus de l’accompagnement de jeunes musiciens de la région, vont de la formation d’ingénieurs de sons, la création d’une école des métiers de la musique et d’une école de journalisme entre autres.

Selon lui, il est aujourd’hui grand temps pour les fils de la région de sortir de l’ombre. « Il y a aujourd’hui des gens valeureux et entreprenants dans la région. Il urge de les accompagner » a-t-il souligné. C’est ce qui explique, à l’en croire, la présence de l’artiste musicienne ziguinchoroise Tifadra qui se produira à côté de H LEY venu apporter sa pierre dans l’édification de la paix et de reconstruction de la Casamance.

Auteur: Tapha I. BADJI
Date de publication: 2009-04-27 00:32:46
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 11
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)