• Cap Skirring/10 tonnes de riz aux couches vulnérabilisées : Le maire Tombon Guèye en mode Proaction
  • COVID-19 : Le « confinement responsable », exigence d’une victoire finale et définitive. (Par Doudou Ka)
  • Sénégal/Covid 19 : Abdoulaye Baldé interpelle le président Macky Sall sur le retard des prélèvements et les résultats à Ziguinchor
  • Sénégal/Covid 19 : Robert Sagna salue l’unanimité des Sénégalais autour du président Macky Sall
  • Ziguinchor/Riposte contre le Covid 19 : La coalition BBY s’investit et investit

BIGNONA : Le Lycée Technique Agricole Emile Badiane invente les « incubateurs entrepreneurs agricoles »

Scoopsdeziguinchor.Com : Le Lycée Technique Agricole Emile Badiane de Bignona (LTAEB-Bignona) a lancé son projet, dénommé « incubateurs entrepreneurs agricoles », qu’il a présenté à la presse, vendredi, au Centre Régional d’Enseignement Technique Féminin (CRETF) de Ziguinchor. C’était en présence de son partenaire stratégique et pédagogique, l’« Association Sénégalité », dirigée par un Suisse.

testimg1

Il s’agit d’un projet, unique en son genre au Sénégal, voire dans le monde si l’on en croit nos recherches via les trois plus grands moteurs de recherche sur Internet, qui a pour objet de rendre une certaine indépendance encadrée aux nouveaux diplômés de cet établissement.

Si l’on en croit le proviseur du LTAEB-Bignona, ce projet consiste à offrir d'abord aux diplômés sortants, rigoureusement sélectionnés,  « un espace aménagé où ils peuvent conduire leurs activités agricoles comme ils le souhaitent ».

Ces diplômés devant en conséquence diriger une entreprise agricole en bonne et due forme, s’y « comporte ainsi comme des entrepreneurs, pas comme des apprenants, pour avoir fini la formation ».

Pour M. Ibou Diédhiou, les diplômés en question, au nombre de quatre, sur plusieurs dizaines de candidats, commencent ensuite à mener une ébauche de vie d’entrepreneur agricole, « d’où le terme d’incubateur entrepreneur agricole ».

Selon lui, l’idée de la mise en place de leur projet novatrice leur est venue à l’esprit depuis maintenant deux ans. Et aussitôt après, l'expérimentation a commencé. Si bien qu'ils capitalisent déjà deux ans d'expérience dans ce domaine. 

Pour cette année, l’établissement d’enseignement agricole a offert pas moins de six (6) hectares aux diplômes sélectionnés, à raison de 1, 5 Ha par personne. Le proviseur du LTAEB-Bignona a précisé que les heureux bénéficiaires sont ceux qui ont présenté, au moment de la sélection, « les meilleurs  projets ».

Parlant de leur collaboration avec l’ « Association Sénégalité », M. Diédhiou a expliqué que c’était la « première fois » qu’il travaillait avec celle-ci; que cette structure humanitaire les aidait, « à côté du volet technique, à prendre en charge un volet social très important ».

Le proviseur du Lycée Agricole de Bignona a précisé que « ce volet social (consistait à) prendre en charge les frais d’inscription, de restauration et de transport aller-retour des domiciles au lycée de 20 élèves vulnérables ». A l’en croire, à ce niveau, « c’est le social qui supporte la performance ».

Interrogé sur pourquoi et comment ils ont choisi le Sénégal et, surtout, le lycée Agricole de Bignona pour dérouler leur programme humanitaire, M. Roland Sauter, 66 ans, président-fondateur de l’ « Association Sénégalité »  a déclaré ce que vous allez suivre dans la vidéo suivante.

Il a d’autre part dit s’ils pouvaient étendre leur activité humanitaire à un périmètre plus large que la seule commune de Bignona.

Faudrait-il le dire, le président de l’ « Association Sénégalité » espère réussir cette première année de collaboration avec le LTAEB-Bignona pour être, en principe, en droit de lever davantage de fonds auprès de ses bienveillants donnateurs. 

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2013-11-26 21:58:03
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 382
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)