• Ziguinchor : La Fédération départementale des Daaras d’El Hadj Ousmane Fansou Bodian en connexion avec la communauté musulmane
  • Ziguinchor/UASZ/1ère École Thématique sur la Promotion de l’agriculture durable face aux changements climatiques : Pour favoriser les échanges sur les recherches et pratiques agricoles face à ce phénomène
  • Bignona : BBY affute ses armes pour la reconquête des bastions perdues
  • Ziguinchor : Coalition autour du « Maad de Casamance »
  • Ziguinchor/Classement des réceptifs hôteliers : Pour une conformité entre le service offert et les normes standardisées

MUSIQUE : Paco Diatta rejoint la cour des grands

Scoopsdeziguinchor.Com : Le chanteur, compositeur, guitariste et informaticien, Paco Diatta, 42 ans a sorti le 25 février dernier son troisième album. Il s’agit d’un CD de 14 titres, dédié à son jeune frère Moussa Diatta, rappelé à Dieu il y a trois ans en Belgique. A peine cet album est-il sorti sur le marché musical international, qu’il fait déjà parler de lui. Paco qui a récemment fait face à la presse, n’a pas manqué de revenir sur ses projets en faveur des jeunes artistes - musiciens de la région de Ziguinchor.
testimg1

« Hommage à Balla », c’est le titre de la dernière production du musicien – informaticien sénégalais Paco Diatta. Sortie le 25 février dernier à Bruxelles (Belgique), la production fait déjà parler d'elle. Paco Diatta a préféré venir la lancer au Sénégal à partir de Ziguinchor. L’autodidacte en matière de musique en profite alors pour organiser un concert « Open Air » sur le boulevard des 54 mètres. Ce sera ce week-end. Un concert à but non lucratif qui aura le mérite de promouvoir l’album en question.

Interrogé sur le choix d’une telle activité alors même que son album n’est pas mis sur le marché sénégalais, le musicien - informaticien a dit que c’est parce que les défunts à qui le concert « Open Air » est dédié, méritaient plus que cela. A l’en croire, le concert en plein air a été programmé pour rendre un hommage mérité à Mousa Diatta, à Amadou Touré du groupe Tourékounda, Kognadji, Touty Sèye, etc. « Ce sera l’occasion pour nous de nous remémorer ces enfants de la Casamance naturelle à qui nous devons beaucoup » a avancé Paco Diatta.

Entre autres participants invités à la manifestation, figurent plusieurs groupes de la région de Ziguinchor. Lesquels auront la chance de faire une ou deux prestations sur une grande scène. Selon Paco Diatta, « j’ai invité tous les groupes musicaux de la région dans le but de les aider à se faire connaître au grand public ». Il a dit avoir constaté que « les talents » étaient bien présents en Casamance, mais qu’il leur « manquait terriblement de mayens notamment des matériels pour se produire correctement ».

Toujours dans le cadre du soutien aux talents nouveaux de sa région, Paco s’est doté d’un studio d’enregistrement de 32 pistes, avec du matériel sons et lumières estimés à 13 500 Watts. Déjà avec cet arsenal initialement inexistant en Casamance, plusieurs groupes auraient enregistré des produits assez originaux. Lesquels auraient été « masterisés » en Belgique à l’aide de machines de dernier cri. Ces nouveaux talents n’auraient dépensé que « le strict minimum » leur permettant de concevoir et de réaliser des bons produits.

Si l’on en croit Paco, qui entre ainsi dans le cercle restreint des grands musiciens philanthropes du paysage musical sénégalais, « je projette d’installer à Ziguinchor un studio de 50 000 Watts de lumières afin de donner un coup de pouce aux nombreux musiciens de la région, qui manquent surtout de matériels».

Auteur: Mohamed FAMA
Date de publication: 2009-03-07 01:55:46
Nombre de réactions:0

Réagir à cet article!
    rss Imprimer cet article Mail

Articles 1 à 10 sur 11
Suivant Dernier

Tous les commentaires
Copyright © 2012 scoopsdeziguinchor.com - Conception & design: Jean Ndiaga Bakhoum - (Digital Video Shop)